Reficis, la ligne cosmétique vegan, made in Switzerland

Reficis, vous connaissez?

Il se peut que vous ayez passé à côté des différents articles parlant de la marque et présentant certains de leurs produits sur pas mal de blogs Suisse romand. J’en profite donc pour vous en parler et vous mettre au diapason. 🙂

Tout d’abord, Reficis, est une marque de soins cosmétiques Suisse. Une marque de produits raw, naturels et vegan. Vous y trouverez des soins pour le visage, pour le corps ainsi que des produits capillaires et une gamme spécialement conçue pour les hommes.

En ce qui me concerne, il est capital que la marque ne teste pas sur les animaux, ni leurs formules, ni leurs ingrédients. Je suis intraitable sur ce point. C’est le cas de Reficis et cela me réjouit.

Reficis, à mes yeux, à tous les critères de fabrication recherché pour des soins cosmétiques. Pour vous faire une réelle idée de la chose, voici la liste de leurs garanties;

– Formules actives (au moins 50% d’actifs)

– Au moins 97% d’ingrédients naturels

– Formules avec des huiles végétales pressées à froid issue de l’agriculture biologique

– Pas de sulfates, de silicones, de parabens

– Pas de tests sur les animaux (comme mentionné plus haut)

– Formules sans phenoxyéthanol

– Aucun ingrédient d’origine animal

– Pas de colorants artificiels.

Pas mal non??

Reficis+Gel+Nettoyant_2

Pour le moment, je teste la crème exfoliante corps Efferv’escence. Flacon de 100ml, vendu 29.95 CHF. (Je dis « pour le moment » car d’autres produits me font de l’oeil)

Selon la marque, elle adoucit, illumine et lisse la peau du corps. 99% naturel, 100% vegan.

Les actifs clés sont de l’extrait de calendula bio, de l’extrait de dents de lion bio, de l’huile de jojoba bio, du beurre de karité bio et des huiles essentielles clarifiantes bio.

Mon avis:

Au premier abord, j’ai cru que le flacon avait un défaut. Après vérification auprès d’une responsable, j’ai appris que si le produit est mit trop longtemps en position horizontal, le produit avait de la difficulté à sortir. Solution; tourner le flacon à l’envers, lui donner une tape ou deux et pressé la pompe la tête en bas. Je l’ai fais et « youpie » j’ai pu enfin utiliser mon produit.

Niveau packaging, le flacon est muni d’une pompe qui dose une quantité juste de produit. Point très important pour ne pas avoir de gaspillage.

Niveau produit, la crème exfoliante est composée de mini billes qui exfolie en douceur et n’agressent pas la peau du corps. Un véritable moment soin et cocooning durant la douche.

L’odeur est agréable. La compo est juste parfaite. Rien à redire.

J’aime beaucoup ce produit. Effectivement, la crème exfolie, adoucit, illumine et lisse la peau du corps. Pas de publicité mensongère, pas de green washing. Le consommateur est prit au sérieux et peut bénéficier des bienfaits du produit en toute quiétude. Ce n’est pas rien, vous ne trouvez pas?

Conclusion:

Vous l’aurez compris, j’aime ce produit et je me suis prise d’affection pour la marque. Du coup, ce n’est pas une surprise si je vous dis que Reficis a passé le test haut la main.

Pour de plus amples infos et également pour passer commande, voici le lien de leur site:

http://www.reficis.com/

Je vous souhaite une belle soirée et à bientôt sur La vie selon Mél.

aa07ed49c8112b4dc7df972f7d10f3d4_large

Publicités

Mon passage à l’acte n°I (végétarisme)

Aujourd’hui, j’ai envie de partager une aventure avec vous. Une aventure culinaire mais surtout une aventure humaine.

Il y a maintenant un peu plus de deux mois que j’ai officiellement fais mon « coming out » (comme j’aime le dire) culinaire. Me voilà végétarienne!

Image

Les choses ne se sont pas faite d’un coup, comme ça, en me levant le matin, je me suis dis « et tiens si je devenais végétarienne??!! oh, mais oui, quelle bonne idée! » Non, pas du tout. Pour comprendre comment tout ça c’est mis en place, revenons en arrière, dans mon enfance.

Et quoi de mieux pour revenir dans le passé, qu’une jolie narration.

Il était une fois une petite fille qui n’aimait pas manger de la viande et du poisson. Il était extrêmement difficile pour elle de manger un animal mort.

Image

Ma foi comme dans beaucoup de famille, pas de place à ces sornettes. « Mange ta viande et ne dis pas de bêtises! » Etant une gentille fille qui voulait faire plaisir à ses parents, elle a continué à manger de la viande. Enfin, je ne sais pas si on peut dire manger car elle a réussi à trouver des cachettes pour éviter de devoir mettre tout ça dans son estomac.

Au début, c’était le chien qui mangeait et puis après, elle en a mis dans ses poches et départ vers la salle de bain pour verser les restes dans les toilettes. Il y a aussi eu le lancer par la fenêtre et le trou pas refermé qui donnait sur la salle de chauffage. Vous l’aurez deviné, ce ne fût pas les meilleures cachettes. La petite fille se faisait attraper à chaque fois.

Le temps passa et la petite fille devint une jeune fille.

Les habitudes de vie sont restées et la jeune fille a quitté le domicile familial. Elle a emménagé avec un jeune homme et a fait sa petite vie à elle. Plus de poissons, plus de fruits de mer et très très peu de viande. Difficile pour elle qui a toujours voulu faire plaisir aux autres et surtout ne pas se faire remarquer d’assumer un choix tel que le végétarisme.

Image

Les gens avait déjà du mal à comprendre quand elle exprimait son mal être face aux pauvres petites crevettes dans leurs assiettes, alors vous imaginez si elle avait rajouté la viande…

Mais le temps fait bien les choses et tout vient à point pour celui qui sait attendre. La jeune fille devenu femme décida d’assumer ses convictions et de se foutre des quand dira-t-on. Le moment était venu pour enfin être ce qu’elle souhaitait être.

Aujourd’hui, elle est fière et heureuse de dire qu’elle est végétarienne.

Fin

Voilà un condensé de mon histoire culinaire.

A l’avenir, je vais venir à vous via le blog, vous parler des étapes de mon passage à l’acte.

Je sais que parmi vous, des personnes vont se reconnaître dans cette histoire et peut-être que ça les motivera à s’assumer et à clamer haut et fort leur appartenance à la vie.

Image

Suite au prochain épisode de « mon passage à l’acte ».

Belle semaine et à tout bientôt