« Taboulé » au quinoa

Nouvelle recette saine et délicieuse sur la vie selon Mél aujourd’hui. Convient très bien comme accompagnement à vos grillades ou comme plat principal tout simplement.

Ingrédients

Image

2 grosses tomates

1 concombre

le jus d’un citron

1/2 oignon rouge

1 grosse botte de persil plat

1 grosse botte de persil frisé

sel, poivre

Préparation

Image

Porter à ébullition le quinoa puis le laisser cuire durant 15 minutes sur feu moyen.

Couper en dés les tomates, le concombre et l’oignon.

Presser votre citron et ajouter le jus aux légumes.

Une fois le quinoa prêt, mettez le dans un récipient afin qu’il refroidisse.

Emincez les deux persils.

Une fois le quinoa refroidit, ajoutez le dans la préparation de légumes et mettez y également les deux sortes de persil.

Salez, poivrez, mélangez et le tour est joué 🙂

Image

J’ai mal prévu mon coup lors de l’achat des ingrédients et mes bottes de persil étaient toutes mini du coup, c’est plus une salade de quinoa qu’un taboulé sur ce coup. Mais néanmoins délicieux.

Bon appétit

Publicités

Mon passage à l’acte n°II (végétarisme)

« Comment vis-tu ton végétarisme au quotidien? »

Question que l’on me pose fréquemment depuis mon coming out culinaire.

« Bien, j’ai envie de dire. » 🙂

legume-vegetarien

Comme vous avez pu le lire dans « mon passage à l’acte n°I », je n’étais déjà pas une grande carnivore donc je ne subis absolument pas le manque de viande.

En plus, je garde en tête en permanence, les vidéos et textes vu et lu ces dernières semaines sur les élevages abusifs, les tortures subies par les animaux lors de l’abatage ou autres textes sur le sujet. J’ai été tellement choquée et bouleversée, qu’il m’est impossible dorénavant de manger un animal mort ou vivant.

Jusque là, personne ne m’a mal jugé mais beaucoup se demande qu’est-ce que je mange du coup. Comme si la viande et le poisson était un indispensable dans nos assiettes.

Je mange beaucoup de légumes, de céréales, de fruits,…. En gros, je mange du végétal 🙂

pyramide-alimentaire

Je découvre des aliments que je ne connaissais pas du tout. Du style, le tofu. Jusque là, j’avais du mal à en manger et là, j’apprends à le cuisiner.

Au niveau des protéines, je ne suis pas en manque car je mange d’autres aliments qui en sont bourrés. Du genre le quinoa. (oui, il y en a d’autres, je sais. La liste des aliments et de leurs bienfaits fera l’objet du prochain « mon passage à l’acte »)

Le seul bémol en tant que végétarienne en ce moment, c’est que mes enfants et mon mari n’ont pas désiré suivre mon choix. Je l’accepte même si il m’est difficile de leur acheter et de leur cuisiner des mets à base de viande. Heureusement pour moi, se ne sont pas de gros gros mangeurs de viande donc j’arrive à leur faire un maximum de plats végétariens. Les plats composé de poulet ou autres, je leur laisse manger quand je ne suis pas là. Qui sait, peut-être qu’un jour, nous serons tous les quatre des végétariens chevronnés.

Fotolia_4927653_Lweb

Ou pas. Je l’accepte. L’important, c’est qu’ils aient conscience et connaissance de ce qu’il mange et de comment cette viande est arrivée jusqu’à leur assiette.

En tout les cas, je suis fière de mon choix et je l’assume pleinement. Je me sens légère et en phase avec ce que je suis.

Je pense avoir répondu à cette question qui taraude beaucoup de carnivores. 🙂

A bientôt pour un autre épisode de « mon passage à l’acte ».