Mon passage à l’acte n°II (végétarisme)

« Comment vis-tu ton végétarisme au quotidien? »

Question que l’on me pose fréquemment depuis mon coming out culinaire.

« Bien, j’ai envie de dire. » 🙂

legume-vegetarien

Comme vous avez pu le lire dans « mon passage à l’acte n°I », je n’étais déjà pas une grande carnivore donc je ne subis absolument pas le manque de viande.

En plus, je garde en tête en permanence, les vidéos et textes vu et lu ces dernières semaines sur les élevages abusifs, les tortures subies par les animaux lors de l’abatage ou autres textes sur le sujet. J’ai été tellement choquée et bouleversée, qu’il m’est impossible dorénavant de manger un animal mort ou vivant.

Jusque là, personne ne m’a mal jugé mais beaucoup se demande qu’est-ce que je mange du coup. Comme si la viande et le poisson était un indispensable dans nos assiettes.

Je mange beaucoup de légumes, de céréales, de fruits,…. En gros, je mange du végétal 🙂

pyramide-alimentaire

Je découvre des aliments que je ne connaissais pas du tout. Du style, le tofu. Jusque là, j’avais du mal à en manger et là, j’apprends à le cuisiner.

Au niveau des protéines, je ne suis pas en manque car je mange d’autres aliments qui en sont bourrés. Du genre le quinoa. (oui, il y en a d’autres, je sais. La liste des aliments et de leurs bienfaits fera l’objet du prochain « mon passage à l’acte »)

Le seul bémol en tant que végétarienne en ce moment, c’est que mes enfants et mon mari n’ont pas désiré suivre mon choix. Je l’accepte même si il m’est difficile de leur acheter et de leur cuisiner des mets à base de viande. Heureusement pour moi, se ne sont pas de gros gros mangeurs de viande donc j’arrive à leur faire un maximum de plats végétariens. Les plats composé de poulet ou autres, je leur laisse manger quand je ne suis pas là. Qui sait, peut-être qu’un jour, nous serons tous les quatre des végétariens chevronnés.

Fotolia_4927653_Lweb

Ou pas. Je l’accepte. L’important, c’est qu’ils aient conscience et connaissance de ce qu’il mange et de comment cette viande est arrivée jusqu’à leur assiette.

En tout les cas, je suis fière de mon choix et je l’assume pleinement. Je me sens légère et en phase avec ce que je suis.

Je pense avoir répondu à cette question qui taraude beaucoup de carnivores. 🙂

A bientôt pour un autre épisode de « mon passage à l’acte ».

 

Publicités

Mon passage à l’acte n°I (végétarisme)

Aujourd’hui, j’ai envie de partager une aventure avec vous. Une aventure culinaire mais surtout une aventure humaine.

Il y a maintenant un peu plus de deux mois que j’ai officiellement fais mon « coming out » (comme j’aime le dire) culinaire. Me voilà végétarienne!

Image

Les choses ne se sont pas faite d’un coup, comme ça, en me levant le matin, je me suis dis « et tiens si je devenais végétarienne??!! oh, mais oui, quelle bonne idée! » Non, pas du tout. Pour comprendre comment tout ça c’est mis en place, revenons en arrière, dans mon enfance.

Et quoi de mieux pour revenir dans le passé, qu’une jolie narration.

Il était une fois une petite fille qui n’aimait pas manger de la viande et du poisson. Il était extrêmement difficile pour elle de manger un animal mort.

Image

Ma foi comme dans beaucoup de famille, pas de place à ces sornettes. « Mange ta viande et ne dis pas de bêtises! » Etant une gentille fille qui voulait faire plaisir à ses parents, elle a continué à manger de la viande. Enfin, je ne sais pas si on peut dire manger car elle a réussi à trouver des cachettes pour éviter de devoir mettre tout ça dans son estomac.

Au début, c’était le chien qui mangeait et puis après, elle en a mis dans ses poches et départ vers la salle de bain pour verser les restes dans les toilettes. Il y a aussi eu le lancer par la fenêtre et le trou pas refermé qui donnait sur la salle de chauffage. Vous l’aurez deviné, ce ne fût pas les meilleures cachettes. La petite fille se faisait attraper à chaque fois.

Le temps passa et la petite fille devint une jeune fille.

Les habitudes de vie sont restées et la jeune fille a quitté le domicile familial. Elle a emménagé avec un jeune homme et a fait sa petite vie à elle. Plus de poissons, plus de fruits de mer et très très peu de viande. Difficile pour elle qui a toujours voulu faire plaisir aux autres et surtout ne pas se faire remarquer d’assumer un choix tel que le végétarisme.

Image

Les gens avait déjà du mal à comprendre quand elle exprimait son mal être face aux pauvres petites crevettes dans leurs assiettes, alors vous imaginez si elle avait rajouté la viande…

Mais le temps fait bien les choses et tout vient à point pour celui qui sait attendre. La jeune fille devenu femme décida d’assumer ses convictions et de se foutre des quand dira-t-on. Le moment était venu pour enfin être ce qu’elle souhaitait être.

Aujourd’hui, elle est fière et heureuse de dire qu’elle est végétarienne.

Fin

Voilà un condensé de mon histoire culinaire.

A l’avenir, je vais venir à vous via le blog, vous parler des étapes de mon passage à l’acte.

Je sais que parmi vous, des personnes vont se reconnaître dans cette histoire et peut-être que ça les motivera à s’assumer et à clamer haut et fort leur appartenance à la vie.

Image

Suite au prochain épisode de « mon passage à l’acte ».

Belle semaine et à tout bientôt